Ellana Pierre Bottero

Resumé :Ellana est une jeune fille qui a perdu ses parents à l’âge de 5 ans dans une attaque de leur caravane.

Elle vit dans le même monde qu’Ewilan, un monde magique et fantastique.

On va suivre son enfance mouvementée jusqu’à ce qu’elle rencontre celui qui va lui montrer la voie, Jilano Alhuïn le plus grand des Marchombres.

Elle va suivre un apprentissage de 3 ans en compagnie de son maître, elle est initiée à des secrets et va devoir faire face à certaines épreuves.

Avis : Il faut avoir lu Ewilan avant d’attaquer Ellana, 

C’est ma trilogie préférée, je ne pourrais pas vous parler du plaisir que j’ai eu à lire ces livre que j’ai dévorer en seulement 3 jours.

Ces livres sont remplis de poésie d’émotion, je n’ai jamais été aussi triste de finir un livre et je ne suis jamais aussi contente de les recommencer.

J’ai l’impression que la vie à pris un sens le jour où j’ai lu ces livres je les recommande évidemment.Ellana.

 

Publicités

Lettre à Pierre Bottero

Cher Pierre Bottero

Cette lettre est pour toi Pierre, toi qui m’as offert un monde dans lequel je voulais vivre, un monde parfait pour moi.

Grâce à toi, la poésie marchombre coule dans mes veines.

Grâce à toi, j’ai enfin un endroit où je me sens bien.

Mais à cause de toi, ça fait mal. Tout cela n’est qu’une invention, un mirage. Rien de tout cela n’est réel. Et c’est douloureux.

Je suis persuadée que toi aussi tu avais envie de ce monde magique, et en pensant à ça je me sens moins seule.

Gwendalavir est mon monde.

 

La douleur est infinie de celui qui reste

Comme un pale reflet de l’infini voyage

Qui attend celui qui part.

Ellana Caldin. Marchombre.

Bien à toi, Marie.

lettres.jpg

Chapitre 3

Les jours suivants j’ai le sourire aux lèvres à longueur de journée, j’ai décidé que personne ne peut nuire à mon bonheur, Hugo revient s’entrainer avec moi. On prépare à fond notre passage dans un café le weekend. A nos 15 ans, on a commencé à se produire dans les cafés et les salles qui veulent bien de nous. La veille, nous avons préparé l’ordre des chansons que nous allons chanter. La liste est la suivante :

– Don’t panic de Coldplay

– One more light Linkin Park

– Leave out all the rest de Linkin Park

– Til kingdom come de Coldplay

– Shadowman de K’s choice

Charlotte chante la plupart des chansons et nous, on fait les cœurs,. Il y a seulement « Shadowman » que je fais avec Hugo. Ce dernier s’occupe de la guitare, Lucas de la batterie ou de la seconde guitare, je m’occupe de la basse ou du piano et Charlotte de la basse. Pour « showman » c‘est un très bel instrument qu’on nous a prêté. Lucas quant à lui est obligé de faire de la batterie au lycée car ça coute trop cher et avec nos maigres économies même à 4 on ne peut pas se la payer. On fait tous un petit boulot à côté pour pouvoir se payer ce que l’on veut, je suis serveuse dans un bar café.

C’est samedi soir, Jane, notre plus grande fan a pu se libérer pour venir nous voir. Je suis dans les coulisses. J’ai les mains moites comme toujours avant de monter sur scène, je suis assez timide de nature. Hugo me rejoint peu après avec son éternel sourire et ses yeux pétillants d’excitation, je ne peux m’empêcher de rire de cet empressement. Lui à mon inverse est très sociable et absolument pas timide. On rejoint la scène, nous sommes habillés de nos vêtement de tous les jours j’ai un jean noir, un sweat, mes converses et bien sûr mon bonnet. Mon meilleur ami est habillé dans le même style : baskets, son jean délavé, un t-shirt Nirvana et un bonnet lui aussi. Lucas a une chemise ouverte sur un t-shirt et ma meilleure amie des habits plus colorés : un haut blanc et un jean bordeaux. Je prends place derrière le piano et ferme les yeux une seconde, je noie le bruit ambiant, j’écoute mon cœur battre et place mes mains froides sur les touches blanches et noires. Une fois la première note enclenchée je me fonds dans le rythme, mes doigts tremblants jouent à présent la mélodie. Quand je joue, je ne suis plus la petite orpheline, je suis juste Hannah rien de plus. La représentation est bientôt finie, il ne manque plus que « Showman ». Cette chanson est l’une de mes préférées alors j’y mets tout mon cœur. Hugo se met à chanter, je le suis peu de temps après.

Chanson : Shadowman de K’s choice

Le public applaudit, je rouvre enfin les yeux et plonge mon regard dans celui de mon meilleur ami. Il me regarde avec intensité. Lui aussi est tout retourné de ce qu’on vient de faire. Sans que je m’en aperçoive, je sens une larme couler le long de ma joue, je l’essuie discrètement et salue le public. Dans les coulisses, Hugo me prend la main et me tourne vers lui, il parle doucement les yeux brillants :

– « on pourra parler de tout ça un peu plus tard ? »

Je hoche la tête me retenant d’ajouter mon ressentit sur le sentiment que j’avais éprouvé en jouant. Jane s’approche de nous pour nous féliciter de notre prestation.

– « Bravo les enfants vous avez bien mérité un restaurant ! »

Mon frère saute de joie et tape dans la main d’Hugo qui se laisse entrainer par l’enthousiasme de son ami. Je les suis en jetant un dernier regard aux yeux émeraude rempli d’émotion du garçon devant moi. Le diner est animé les garçons s’empiffrent tout en parlant avec nous du concert. Au moment du dessert, je suis dans la lune comme souvent, je me rappelle tout ce que j’ai ressenti en jouant ce morceau. C’est vrai qu’il est assez triste mais lorsque j’ai posé mes doigts sur les touches, quand j’ai écouté Hugo chanter, je l’ai entendu pincer ses cordes, je l’ai entendu sentir comme moi toute la magie qui se dégageait de cette chanson.

– « Ça va sœurette ? »

Je reviens brusquement à la réalité et souris à mon frère.

– « Ouais je suis crevée c’est tout… »

– « D’ailleurs, continue-t-il, bravo pour « Shadowman » c’était trop cool. Vous faites un super duo tous les deux. »

Pour je ne sais quelle raison je fuis le regard de mon ami et souris à Lucas.

– « Merci frérot. »

Hugo m’attrape le bras alors que j’apprête à aller me coucher, il désigne le toit. J’acquiesce d’un geste et le suis. Il monte prestement et m’aide à mon tour à me hisser vers l’immensité de l’espace qui nous surplombent. Il m’oblige à lui faire face et débute.

– « C’était…beaucoup d’un seul coup tu ne trouves pas ? »

Il attend mon approbation donc je continue sur cette lancée, ravie de pouvoir partager le fond de ma pensée.

– « C’est vrai je…je veux dire… »

Mon cœur se serre, trop plein d’émotions, je baisse le regard.

– « Je n’écouterais plus jamais cette chanson de la même façon. »

– « moi non plus, dit-il, après l’avoir joué ce soir, j’ai de plus en plus l’impression que c’est un appel au suicide, au manque d’amour. »

Mon cœur rate un battement, je manque d’air, je sens les larmes brouiller mes yeux. Respire Hannah je t’en prie respire. Je me reprends vite et le regarde.

– « il est tard tu devrais aller dormir ! »

Je lui embrasse la joue et le pousse à l’intérieur pour qu’il parte. Une fois que j’entends la porte se fermer je descends du toit et me glisse sous ma couette en la remontant jusqu’à mon nez. Putain qu’est ce qui m’arrive. Je ferme les yeux redoutant plus que tous mes cauchemars habituels.

Come as you are

De : Desiree Akhavan

Avec : Chloë Grace Moretz, Sasha Lane, Forrest Goodluck …

Genre : Drame


Résumé : En 1993, nous voilà en Pennsylvanie ou plus particulièrement à « God’s Promise », un établissement où Mme Marsh travaille pour que les jeunes internés reviennent dans le droit chemin. Leur faute ? Ils aiment les mauvaises personnes. C’est le cas d’une jeune fille nommée Cameron Post, elle a eu le malheur de tomber amoureuse de son amie Coley.


Avis : Je place ce film numéro 2 sur ma liste car l’histoire m’a beaucoup plu. Le personnage de Cameron est incroyable et l’esthétique du film est juste magique, l’ambiance, les plans, les couleurs… J’ai adoré absolument tout ! J’en attendais beaucoup pour avoir vu la bande annonce une bonne dizaine de fois, et je n’ai pas du tout été déçue au contraire. Foncez ! Il est sorti en DVD.come as you are.jpg