Thoughts on guns

Yesterday, on may 24 2022 at least 19 kids died in Texas. 19 children between the age of 7 and 10 years old died for absolutely no reason. All of that happened because a gun was given to a 18 years old man. I say given because it’s the right word. That man bought the gun because he had the opportunity to do so. He was 18 and bought himself a gun, went and murdered 19 children. We all could say that man is crazy or whatever but the undeniable fact is that none of that would have happened if he couldn’t buy a gun.

A gun is a lethal weapon and it shouldn’t be in the hands of civilians, that’s why police is trained to shoot, even though cops seem to not know how to use one either.

A gun is a lethal weapon that kills thousands of people everywhere in America every year. Innocent human beings that just wanted to go to the grocery store or to school in peace without being scared of getting murdered by a mad man.

Nothing should justify killing someone else even for the so called self protection. We should not do justice ourselves. Courts, lawyers and judges are here for a reason.

The government is as guilty as the shooter, the government handed him the gun. They gave him the opportunity to do harm.

I’m speechless on how politics play stupid, if it was white rich men dying, guns would be illegal no questions asked.

until the 2nd amendment is changed and gun control actually controls guns people will continue to die for no reason, kids will continue to die for no reason.

Réflexions sur les armes

Hier, le 24 mai, au moins 19 enfants sont morts au Texas. 19 enfants âgés de 7 à 10 ans sont morts pour absolument aucune raison. Tout cela est arrivé parce qu’une arme a été donnée à un homme de 18 ans. Je dis donné parce que c’est le mot juste. Cet homme a acheté une arme parce qu’il avait la possibilité de le faire. Il avait 18 ans, s’est acheté une arme, et est allé tuer 19 enfants. Nous pouvons tous dire que cet homme est fou ou peu importe, mais le fait indéniable est que rien de tout cela ne serait arrivé s’il n’avait pas pu acheter une arme.

Une arme à feu est une arme mortelle et elle ne devrait pas être entre les mains de civils, la police est formée pour les utiliser, même si les flics semblent ne pas savoir comment s’en servir non plus.

Une arme à feu est une arme mortelle qui tue des milliers de personnes chaque années partout en Amérique. Des êtres humains innocents qui voulaient juste aller à l’épicerie ou à l’école en paix sans avoir peur d’être tués par un fou.

Rien ne devrait justifier de tuer quelqu’un d’autre, même pour la soi-disant légitime défense. Nous ne devrions pas rendre justice nous-mêmes. Les tribunaux, les avocats et les juges sont là pour une raison.

Le gouvernement est aussi coupable que le tireur, le gouvernement lui a donné l’arme. Ils lui ont donné l’opportunité de faire du mal.

Je suis sans voix sur la façon dont les politiques jouent les imbeciles, si c’était des hommes blancs riches qui mouraient, les armes seraient illégales sans poser de questions.

Jusqu’à ce que le 2ème amendement soit modifié et que le contrôle des armes à feu contrôle réellement les armes à feu, les gens continueront à mourir sans raison, les enfants continueront à mourir sans raison.

Des séries à regarder pt 1

Bonjour ! Je trouve que ces derniers temps il y a beaucoup de séries qui valent vraiment le coup que j’ai vu et tellement plus que je souhaite voir alors voilà un petit florilège de séries plus ou moins récentes que je vous conseille.

Il y aura définitivement plusieurs parties car il y en a beaucoup trop donc je posterai tout au long de l’année. En espérant que ça vous plaise et que vous fassiez de jolies découvertes.

Black earth rising : (mini-série de 8 épisodes), disponible sur Netflix

Résumé : L’histoire de Kate Ashby, jeune enfant sauvée du génocide rwandais de 1994, qui fut adoptée par Eve Ashby, une célèbre femme procureure britannique spécialisée dans les affaires criminelles internationales. Elevée en Grande-Bretagne, Kate a désormais la vingtaine et travaille comme enquêtrice auprès du juge Michael Ennis. Lorsqu’Eve Ashby se saisit d’une affaire à la Cour pénale internationale, poursuivant un criminel de guerre rwandais, des feux mal éteints se rallument, contraignant Eve et Kate, épaulées par Michael, à se replonger dans un douloureux passé…

Avis : j’ai adoré cette série, elle n’est pas très longue et il y a tellement de choses que se passent qu’on ne s’ennuie pas une seconde. Performance incroyable de l’actrice principale Michaela Cohel. Un sujet très important dont je ne connaissais même pas l’existence il y a encore deux ans. Il était temps !

The crown : (4 saisons de 10 épisodes), dispo I sur Netflix

Résumé : La série se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

Avis : deux saisons encore à venir !! Je suis devenu fan, j’ai regarder la saison 1 il y a un peu plus d’un an et même si j’avais bien aimé je n’étais pas convaincu. J’ai repris il n’y a pas longtemps et j’ai tellement hâte que la saison 5 sorte. Les acteurs sont incroyable et j’apprends tellement de choses à chaque épisodes donc je conseille, c’est super intéressant mais préparez une page Wikipedia a côté de vous !

Derry girls : (2 saisons de 6 épisodes)

Résumé : Dans l’Irlande des années 1990, les exploits d’une ado de 16 ans, ses amies et sa famille dans une petite ville sous la répression anglaise.

Avis : Petite série feel good, la série est assez courte car les épisodes durent moins de 30 minutes. Ça m’arrive de revoir des épisodes juste pour le plaisir parce que c’est vraiment drôle. Là aussi les actrices sont fabuleuses alors je la conseille a fond en ces temps pas très marrant.

Hésitez pas à me faire part de vos commentaires, es ce que vous voulez une liste plus longue ou plus courte ? Et si vous voulez des précisions sur certaines choses.

Midsommar

Date de sortie : 31 juillet 2019

De : Ari Aster

Avec : Florence Pugh, Jack Reynor, Will Poulter

Genre : épouvante, horreur

Durée : 2h27

Synopsis : Dani et Christian sont sur le point de se séparer quand la famille de Dani est touchée par une tragédie. Attristé par le deuil de la jeune femme, Christian ne peut se résoudre à la laisser seule et l’emmène avec lui et ses amis à un festival estival qui n’a lieu qu’une fois tous les 90 ans et se déroule dans un village suédois isolé. Le groupe va alors vivre dans cette communauté avec des traditions quelque peu étrange.
Mais ce qui commence comme des vacances insouciantes dans un pays où le soleil ne se couche pas va vite prendre une tournure beaucoup plus sinistre et inquiétante.

Source du synopsis : Midsommar – film 2019 – AlloCiné (allocine.fr)

Avis : Je ne suis normalement pas du tout fan de films d’horreur, souvent je les trouvent mal fait ou alors j’ai juste peur de ne plus dormir pendant un mois. Petite j’ai vu le Pic de Dante avec Pierce Brosnan et j’en ai fait des cauchemars pendant des années. N’importe qui qui a vu ce film peut témoigner que ce n’est pas vraiment un chef d’œuvre, ni un film d’horreur d’ailleurs mais bon…

Je connaissais le réalisateur pour son premier et seul film Hereditary avec Toni Colette qui est lui aussi un film d’épouvante/horreur mais je ne me suis pas encore résolu à le regarder. C’était pareil pour Midsommar avant que je découvre le synopsis et surtout qui était l’actrice principale. J’ai donc fini par craquer et je ne regrette pas du tout.

Commençons par le commencement, Le casting est plutôt bien choisi mais la performance qui se démarque vraiment est celle de Dani jouée par l’actrice Florence Pugh qu’on a pu voir dans Little Women (Amy March), ou encore the Young Lady. Il n’y a pas de grand monologue dans ce film la performance se fait a travers tous les émotions que le personnage que Dani ressent tout au long du film. Les plans fixent sur son visage sont ceux qui me marquent le plus.

Ce film est aussi très intéressant car on peut voir tous les personnages évoluer au sein de la communauté et réagir de façon très différente aux traditions de la communauté. Il y a plusieurs narrations qui s’entrecroisent et qui finissent très différemment. Ou pas ?

Midsommar comme Hereditary appartient à un sous-genre qu’on pourrait appelé des films d’horreurs existentielles. Je m’explique, dans Midsommar le personnage de Dani traverse une épreuve extrêmement difficile, elle est au plus bas et durant le festivale elle va petit a petit s’intégrer à la communauté. Elle qui a tout perdu arrive a trouvé un sens à son existence, un but et elle a le sentiment d’appartenir à quelque chose qui a du sens.

Maintenant, parlons de la mise en scène, ce qu’il y a de plus effrayant pour moi c’est que ce film se passe le jour, il fait beau, les couleurs sont très chaudes et très colorées. Il n’y a pas de monstre derrière la porte, le monstre est indiscernable à l’œil nu, il est à la fois nulle part et dans chacun des personnages. Il n’y a rien à redire sur la façon de filmer, chaque plan à un sens et si on fait vraiment il y a énormément de détail. Je vous laisse a la fin une vidéo qui est très bien faite et qui justement explique les détails et/ou le sens cachés de certains de certains évènement, mais regardez le film avant quand même.

oxygen.com
studiobinder.com

Bon en conclusion, j’ai beaucoup aimé ce film, il est très beau dans sa complexité et sa mise en scène et il vaut vraiment le détour. J’ai beaucoup aimé me renseigner sur le sens de chaque petit détail du film et j’ai vraiment hâte de voir les futurs projets du réalisateur. La vidéo que je vous conseille fait part uniquement d’une théorie plus ou moins approuver par Ari Aster, elle apporte beaucoup de clarté au film d’après moi. Il y a en réalité tellement plus de choses à dire sur ce film mais c’est très difficile d’en parler sans vous gâcher l’histoire… Je voudrais aussi beaucoup approfondir le sujet du genre de l’horreur existentielle mais je ferais surement un article dédié au sujet.

Attention tout de même, il y a certains passages assez gore et on y parle brièvement de suicide alors si vous n’êtes pas à l’aise avec ces choses la je vous recommanderais de passer votre chemins.

Le lien de la vidéo en question : Le Meurtrier Caché de Midsommar [🇬🇧sub] – YouTube

Malcolm & Marie

Date de sortie : 5 février 2021 (disponible sur Netflix)

De : Sam Levinson

Avec : Zendaya, John David Washington

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h46min

Synopsis : Après la projection en avant-première de son dernier film, un cinéaste rentre chez lui avec sa petite amie. Alors qu’il est certain que son film rencontrera un succès critique et commercial, la soirée prend une tournure inattendue : les deux amoureux doivent affronter certaines vérités sur leur couple qui mettent à l’épreuve la force de leurs sentiments…

Source du synopsis : Malcolm & Marie – film 2021 – AlloCiné (allocine.fr)

Avis : Alors, par où commencer ? J’aurai rêvé pouvoir voir ce film sur grand écran, mais la pandémie en a décidé autrement. Malgré tout cette année 2021 démarre vraiment fort avec Malcolm & Marie.

Tout d’abord parlons de la mise en scène. Le noir et blanc était un excellent choix de la part du réalisateur, je ne pourrais pas l’imaginer autrement. Le noir et blanc est très contrasté ce qui colle parfaitement à l’aspect dramatique de l’histoire et aux décors : au milieu de la nuit dans une maison d’architecte. Parfait !

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu le souffle coupé devant certains plans qui pour moi sont une des choses les plus importante dans un film. C’est ce genre de mise en scène qui me font tant aimer le cinéma. J’étais un peu septique au début car le Noir et blanc est revenu à la mode ces derniers temps avec par exemple Roma de Alfonso Cuaròn ou plus récemment Mank de David Fincher, et j’avais peur que ce soit encore un film qui se donne un genre (ce que certaines personnes vont probablement penser) mais pour moi pas du tout.

Il y a un jeu de lumière aussi très important, forcément avec un film en noir et blanc c’est indispensable, le film se passe au milieu de la nuit ce qui renforce le huit clos et l’isolement des personnages.

Les images sont bien que finalement assez classique sont très bien composés, les plans fixes sont vraiment bons…

Maintenant les acteurs. Casting parfait, commençons par Zendaya (Marie). La performance est d’après moi incroyable, elle surpasse même celle de son partenaire, John David Washington (Malcolm), premier rôle dans BlackKklansman de Spike Lee, ou Tenet de Christopher Nolan. Lui aussi donne une performance magnifique et très réaliste bien que plutôt classique je trouve, dans le sens ou ce n’est pas vraiment quelque chose de révolutionnaire ou de jamais vu. Mais ce film leur rapporterons sûrement quelques prix, en tout cas je l’espère. Les personnages ne sont pas du tout lisses, au contraire même dans un huit clos le réalisateur a réussi à capturer le charactère et le fond des personnages.

Je ne vais pas parler du réalisateur car c’est son deuxième long métrage et je n’ai pas vu le premier.

Pour finir, l’histoire. C’est là que les gens risquent de lâcher ou de ne pas accrocher. Il n’y a pas beaucoup d’action, pas d’explosion ni de course poursuite dans Los Angeles. Le synopsis le résume très bien, c’est l’histoire d’un couple dans un moment creux de leur relation et tout éclate ce soir-là. Comme vous avez dû le comprendre plus haut, le film est assez contemplatif mais cela n’empêche pas que la relation entre les deux personnages et même la relation que Malcolm et Marie ont avec eux même est très intéressante à observer. Le personnage de Malcolm aborde aussi des sujets intéressant à travers son métier de réalisateur et son rapport à la critique. J’ai énormément aimé certains monologue surtout ceux de Marie.

Je vous laisse sur la seule chose qui m’a fait grincer des dents au début du film, les feuilles d’érable en gravure sur la fenêtre, qui sont vraiment subtiles mais les trouverez-vous ? C’est un minuscule détail qui est sûrement là pour une raison, je pense que c’est pour donner de la profondeur au cadre mais vu que je suis une maniaque ça m’a énerver. Je sais que ça va déranger que moi et ça vous prouve que personnellement je ne trouve rien d’autre qui ne va pas dans ce film.

Bon vous l’avez compris, j’ai adoré ce film, il est pour l’instant mon film préféré de l’année 2021, j’attends les autres avec impatience. En tout cas foncez, ce n’est pas un film qui plaira à tout le monde, je pense d’ailleurs que beaucoup vont le trouver ennuyeux sans fond… Mais essayez, ça vaut le coup. Je trouve qu’à cette époque dans laquelle on vit on n’a jamais autant de bons film. Regardez le et dites moi ce que vous en avez pensé, surtout si vous ne l’avez pas aimé.

Bon visionnage !

Cours

C’est quand la dernière fois que j’ai couru, pas pour le sport, pas parce que j’y étais obligé mais juste par envie, par besoin.

Courir comme une malade, pour avoir cette sensation, comme si mes poumons allaient explosé. Comme si ma vie en dépendait.

La sensation du froid sur mes joue et mes pieds qui brule dans mes chaussures en toiles.

C’est quand la dernière fois que j’ai couru comme ça. En bifurquant dans les rue de ma ville manquant de me faire renverser…

La dernière fois la mer était à deux pas de moi. Et le soleil enflammait l’océan.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer